Le bilan carbone de mon logement

Cover Image for Le bilan carbone de mon logement

Vous êtes chauffés au fioul, au gaz, ou même au charbon ? Votre logement émet beaucoup de CO2. Combien ?

Comment calculer le bilan carbone de mon logement ?

Avec le calcul des émissions de votre voiture, l’empreinte écologique de votre logement reste simple tout en étant précise. A partir de vos consommations annuelles de combustible (fioul, gaz ou charbon), et du facteur d’émission de ce combustible, nous pouvons calculer vos émissions de CO2 annuelles rigoureusement.

La quantité de combustible se trouve sur les factures de votre fournisseur d’énergie : litres de fioul, kWh PCS de gaz, kilos de propane, et kilos de charbon. Si vous n’avez pas ces documents sous la main, vous pouvez tout de même estimer en 30 secondes l’empreinte carbone de votre logement ;

Quels sont les facteurs d’émissions des combustibles de chauffage ?

Le CITEPA calcule les émissions de CO2 de la France pour le compte du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. C’est le rapport SECTEN, référence absolue des émissions de gaz à effet de serre en France.

La consommation d’un litre de fioul émet 2.68 kg de CO2. La consommation d’un kWh PCS de gaz émet 0.187 kg de CO2. La consommation d’un kilogramme de Propane émet 2.98 kg de CO2. La consommation d’un kilogramme de charbon émet 2.5 kg de CO2.

Tous les chauffages électriques (simple convecteur ou pompe à chaleur) ont un facteur d’émission est égal à zéro.

Cela implique que le chauffage électrique n’émet pas de CO2. Il s’agit donc de la meilleure solution pour réduire le réchauffement climatique, après la cheminée et le pull en laine ! On vous donne ici l’explication du facteur d’émission de l’électricité.

Les émissions de CO2 des bâtiments en France

Le rapport SECTEN indique que les bâtiments en France ont émis 88.9 tonnes de CO2 en 2017. Sur un total national de 452 millions de tonnes de CO2 pour la France, les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent donc 25% de nos émissions. C’est le deuxième poste d’émissions, juste derrière le transport routier qui représente 28%. Hâtons-nous d’installer des chaudières biomasse ou des pompes à chaleur !